CUPARUC

Vol. 13, no. 2. August/août 2004

MOT DU PRÉSIDENT

Eh bien, on a passé le flambeau. Depuis le 1er juin, lèARUC a un nouveau président, ayant comme gros défi la succession de John Hall qui depuis plusieurs années a rempli son mandat d'une façon extraordinaire. Heureusement, John fait toujours partie de l'équipe et lui, avec Howard Fink, continuera à nous représenter auprès des importants comités de Retraite et des Avantages sociaux. L'Exécutif sera composé de moi-même comme Président; de Howard Fink comme Vice-président; de Colin Waters comme Secrétaire / Trésorier (par intérim, puisque nous aimerions scinder ce poste en deux); de John Hall comme Président sortant; de John Fiset, Bérengère Gaudet-Tremblay, Barbara Harding, Stephen Kumarapeli, Shirley Maynes et Peter Paquet comme membres généraux; et de JimWhitelaw, estimé rédacteur de CUPARUC, comme membre d'office. Si vous avec des questions à soulever, n'hésitez pas à contacter n'importe lequel d'entre eux. Je tiens à remercier ceux dont les mandats ont pris fin - surtout Geoff Adams et Phil O'Doherty - de l'excellent travail qu'ils ont assuré au cours des années.
Quant à l'avenir, l'analyse du sondage a été faite et j'aimerais remercier tous ceux et toutes celles qui ont bien voulu mettre le temps pour y répondre. Vous en trouverez les résultats ailleurs dans ce numéro. Nous avons reçu plus de 130 réponses, ce qui constitue un bon taux de participation. Ce sondage a indiqué un bon niveau de satisfaction quant à notre participation au Comité de Retraite et au Comité des Avantages sociaux, et un niveau très élevé pour ce qui est du bulletin de nouvelles - ce qui réduit à zéro les perspectives de retraite de Jim Whitelaw. Il accepterait néanmoins très volontiers un peu d'aide dans la rédaction, et encore davantage des articles. Qui veut offrir ses services? Quant aux autres sujets et à vos suggestions, nous ferons de notre mieux, dans les prochains mois, pour passer à l'action. Dans certains cas ce sera facile, mais dans d'autres ce ne sera pas possible. Je vous tiendrai au courant.
Une question qui a été soulevée est celle de l'indexation. Face à une augmentation de 30% du coût de l'essence et celle des impôts, sans parler du stationnement à 14$ lors des visites aux hôpitaux, une indexation de 0.6% semble plutôt piètre, surtout dans une année où le revenu de placements a connu une importante augmentation. Nous ferons de notre mieux pour rémédier à la situation, mais .....
J'espère que vous profitez tous et toutes d'un bon été et je compte vous revoir à l'automne.

Graham Martin